Achat immobilier, bien définir votre budget

logo_budget_immobilier

Avant de faire l’acquisition d’un bien immobilier, il convient de bien définir son budget immobilier pour connaître toutes les ressources dont vous pouvez disposer pour acheter la maison ou l’appartement de vos rêves. Dans un premier temps, il convient de calculer le montant de l’apport personnel que vous pouvez apporter au projet.

Définir son apport personnel

Pour connaître le montant de l’apport personnel que vous pouvez verser, il faut d’abord regarder les économies que vous avez sur les différents comptes de sa banque. Parmi ceux-ci, se trouvent votre livret A, votre épargne salariale, votre plan d’épargne actions, votre plan d’épargne logement, votre compte d’épargne logement, votre CODEVI. Regardez si les sommes d’argent sont bloquées et dans quelles conditions il est possible de les débloquer. Pour cela, nous vous conseillons d’aller voir votre conseiller bancaire afin de connaître la somme d’argent que vous pouvez utiliser afin de concocter votre apport personnel.

A cela s’ajoutent les différents prêts aidés dont vous pouvez bénéficier suivant votre situation professionnelle et financière. Parmi les prêts aidés se trouvent le prêt à taux zéro, le prêt à l’accession sociale, le prêt conventionné, le 1 % logement, le prêt fonctionnaire, le prêt plan d’épargne logement ou bien encore les prêts bonifiés des collectivités locales.

Le plus souvent, les prêts aidés sont accordés aux personnes qui accèdent pour la première fois de leur vie à la propriété. Les taux pratiqués sont plus faibles et cela pourrait vous permettre de réaliser des économies substantielles pour réaliser votre achat. Prenez donc le temps de savoir si vous avez droit à ce genre de prêt.

A partir du moment où vous avez fait le tour de toutes les économies et les prêts aidés que vous pouvez engager, vous pouvez calculer votre apport personnel.

Définissez votre capacité à vous endetter

C’est votre capacité d’endettement qui déterminera le montant des mensualités que vous serez capables de rembourser tout au long de votre emprunt immobilier. Généralement, les banques acceptent de vous prêter de l’argent pour des mensualités qui ne dépassent pas 33 % de vos revenus. Parmi les revenus se trouvent vos salaires, vos revenus fonciers vos pensions alimentaires, mais les allocations familiales en sont exclues.

N’oubliez pas les frais annexes

Pour définir correctement votre budget immobilier, vous ne devez pas oublier de prendre en compte les différents frais que vont entraîner cette acquisition. Parmi eux, se trouvent notamment les frais de notaire, la commission de l’agence immobilière, les frais d’assurance de votre emprunt, mais également les frais de déménagement et les éventuels travaux que vous devrez entreprendre avant d’emménager dans votre logement.

En ce qui concerne le déménagement, il est conseillé de demander un devis déménagement à plusieurs entreprises afin de ne pas avoir de mauvaises surprises lors de cette étape particulièrement importante puisqu’il s’agit de l’intégrité de vos meubles qui est mise en jeu.

Lors de la souscription de votre emprunt, vous pouvez également avoir des frais de dossier à payer, mais ils sont négociables. Si vous faites appel à un courtier, il faudra ajouter ses honoraires.

Vous disposez ainsi de tous les éléments pour établir au mieux votre budget qui vous permettra d’acquérir votre premier bien immobilier ou votre nouveau si vous êtes déjà propriétaires.

Articles en rapport :

Liens commerciaux en rapport :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Partenaires : immobilier site -  immobilier commerce,et,economie